Collège Lyonnais des Généralistes Enseignants - UCLB Lyon I

Responsable : Yves ZERBIB

Séminaire "éthique dans la relation médecin - patient"

 
  • Formations Continues
  • Recherche
  • - Premier cycle des études médicales
  • Second Cycle Etudes Médicales
  • Troisième cycle : Diplôme d’études spécialisées (D.E.S) de Médecine Générale
  • Clinicat
  • Maitres de Stage des Universités (MSU)
  • Pharmacie. Cours Sémiologie Etudiants . (hors DES)
  • - Aides pour la Rédaction
  •  

    Dans la même rubrique

    Mots-clés

    Existe-t-il et faut-il rechercher une “ norme ” à la relation médecin - patient ? Faut-il construire un outil pour une rationalisation des questions éthiques ? Peut-on enseigner cette compétence ?

    Ces questions mettent en évidence la difficulté des situations relationnelles et des décisions à aborder dans la solitude en MG et tenter d’y répondre pourrait permettre de proposer des solutions générales pour cas particuliers.

    Réfléchir sur l’éthique, en s’ouvrant à la pluralité des interprétations possibles, mène plus à des interrogations qu’à des certitudes. La lucidité est probablement à ce prix


    Séminaire de 7 heures, 36 étudiants, 3 enseignants généralistes, 3 enseignants du Service Commun de Sciences Humaines et Sociales (Philosophes, anthropologues)


    Objectifs.

    Objectif principal  : Être capable de prendre une décision éthique en pratique médicale ambulatoire courante.

    Objectifs secondaires  :
    -  Connaître les éléments de définition de l’éthique médicale.
    -  Savoir faire la différence entre Ethique - Droit - Morale - Déontologie.
    -  Être capable de définir les repères nécessaires pour une démarche éthique. (Légaux, culturels, scientifiques, moraux...)
    -  Être capable de construire une méthode à fin d’analyse d’un cas d’éthique médicale au quotidien.
    -  Être capable d’entendre et lister les demandes, exprimées ou non, dans la consultation, afin de pouvoir prendre une décision médicale éthique de manière consciente.
    -  Etre capable de repérer les cas relevant de l’éthique et ceux qui relèvent des domaines biomédicaux, juridiques, déontologiques...


    Déroulement


    Matin.

    8h45-9h15 Présentation des enseignants et de la journée. Définitions : Présentation power point.

    9h30-11h : en atelier de 12 étudiants.

    Objectif : Faire réfléchir sur la question « qu’est-ce que vos valeurs essentielles ? » et à partir de cette réflexion amener les étudiants à faire la différence entre la question « que dois-je faire ? » (moi professionnel du soin) et la question « qu’est-ce que je ressens ? » (moi, être humain). Comment vivre avec cette dualité ?

    •9h15 - 11h : après 10 mn de réflexion personnelle on procède en tours de table, la question sera : quelles sont vos trois valeurs essentielles personnelles ?

    •Les enseignants devront veiller à ce que la discussion reste dans le repérage des repères et des champs à partir des définitions succinctes données en début de journée.

    11h - 12h30 : Évocation des principes, poser une méthodologie :

    1.Observation, description. 2.Analyser au nom des valeurs et principes. 3.Décision.

    12h30 - 14h00 Pause repas.

    Après midi

    14h00 - 16h30 en petit groupe objectif : Prise en main de l’outil Mettre en pratique la démarche élaborée le matin et l’affiner, la discuter. Début d’appropriation. . Chaque étudiant devra apporter une écriture clinique qu’il présentera et qui sera brièvement discutée pour mettre en évidence les situations de faible prévalence éthique mais plutôt du domaine du ressenti individuel. A partir de ce listing de cas le groupe devra en choisir un ou deux qui seront retravaillés. Le cas choisi sera représenté en détail par l’interne et le reste du groupe pourra poser toutes les questions qui lui semblent nécessaires.

    16h45 - 17h00 : plénière d’évaluation

    Evaluation

    Il vous est demandé de rédiger une situation clinique vécue qui vous pose un problème d’ordre éthique. Décrivez là de la manière la plus minutieuse possible. Exprimez le problème qu’elle vous pose ( de manière lisible pour le lecteur donc dactylographiée).


    Atelier


    Un atelier de 3 heures sera proposé en fonction du nombre d’étudiants intéressés.


    Bibliographie


    REFERENCES SOCIO MEDICALES  :

    -  LES CAS DE CONSCIENCE DU MEDECIN GENERALISTE. L’éthique médicale au quotidien ; F. BAUMANN. Éditions Josette Lyon.
    -  ANTHROPOLOGIE DE LA MALADIE ; F. LAPLANTINE
    -  JE, NOUS, ET LES AUTRES ; F. LAPLANTINE
    -  L’ETHIQUE DE LA SOUFFRANCE ; ouvrage collectif. Édition ellipse
    -  S’ASSEOIR POUR PARLER ; BUCKMANN. SEUIL éditions.
    -  LA CHAIR A VIF ; D. LEBRETON. SEUIL éditions.
    -  L’INCERTITUDE EN MEDECINE ; J.F. MALHERBE. UNIVERSITE DE SHERBROOK, CANADA.
    -  PRINCIPES D’ETHIQUE MEDICALE ; OUVRAGE COLLECTIF. Vuibert Déc. 99. BRUNSWIC - PIERSON - BAUMANN.
    -  LA SIGNIFICATION DE L’ETHIQUE ; Robert MISRAHI. Collection LES EMPECHEURS DE PENSER EN ROND.
    -  MEDECINE ET ETHIQUE, LE DEVOIR D’HUMANITE ; EMMANUEL HIRCH. Collection CERF.
    -  LA PENSEE ETHIQUE CONTEMPORAINE ; JACQUELINE RUSS. PUF, “ QUE SUIS-JE ” 1994.
    -  LES THEORIES DU POUVOIR ; JACQUELINE RUSS. LIVRE DE POCHE, 1994.
    -  SCIENCES HUMAINES 1995 ; 46 : (10-31). L’ETHIQUE.
    -  SCIENCES HUMAINES 2002 ; 124 :( 23-47). SOCIETE DU RISQUE : FANTASME ET REALITE.

    REFERENCES LEGALE S :

    -  NOUVEAU CODE PENAL
    -  CODE DE DEONTOLOGIE MEDICALE
    -  CODE DE LA SANTE PUBLIQUE.

    REFERENCES LITTERAIRES ET PHILOSOPHIQUES  :

    -  PETIT TRAITE DES GRANDES VERTUS ; A. COMTE SPONVILLE.
    -  VALEURS ET VERITES - ETUDES CYNIQUES ; A. COMTE SPONVILLE. PUF 1994.
    -  LA MONTAGNE DE L’AME ; GAO XING JIANG
    -  ÉTHIQUE A L’USAGE DE MON FILS. F. SAVATER
    -  ÉTHIQUE A NICOMAQUE ; ARISTOTE, Vrin
    -  LES FONDEMENTS DE LA METAPHYSIQUE DES MŒURS (1785) ; E. Kant, Delagrave
    -  TOTALITE ET INFINI ; E. LEVINAS, Livre de Poche (1971)
    -  HUMANISME DE L’AUTRE HOMME (1972) ; E. LEVINAS, Livre de Poche
    -  LE PRINCIPE RESPONSABILITE (1974) ; H. JONAS, Cerf
    -  POUR UNE ETHIQUE DU FUTUR (1998) ; H. JONAS, Rivages Poche
    -  L’EXISTENTIALISME EST UN HUMANISME (1947) ; J.-P. SARTRE (Folio)
    -  INTRODUCTION AUX PRINCIPES DE MORALE ET DE LEGISLATION (1789) ; J. BENTHAM (in ANTHOLOGIE HISTORIQUE ET CRITIQUE DE L’UTILITARISME, tome 1 ; par C. AUDARD, PUF)
    -  DECLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L’HOMME (1948)

    Documents

    Code de déontologie, 11 octobre 2006, PDF 59.9 ko
    code de déontologie

    Loi du 4 mars 2002, 11 octobre 2006, PDF 334.4 ko

    Secret professionnel, 11 octobre 2006, PDF 82.1 ko

    De l’autonomie, 6 juillet 2007, PDF 133.3 ko

    Une éthique de la responsabilité, 10 février 2011, PDF 559.9 ko
    Comment se construire une démarche clinique tenant compte des repères éthiques

    Relation médecin patient, 6 juillet 2007, PDF 142.7 ko





    Accueil | Contact | Plan du site | Accés Rédacteur

    Site fabriqué et mis en ligne par le Collège des Généralistes Enseignants de Lyon
    avec SPIP, et les squelettes GNU/GPL Spip ( Edu > EVA et X Protector)